LES PETITS MONDES D'ARINANIE

LES PETITS MONDES D'ARINANIE

les fées mécaniques

regardez les poupées-fées de rachel, elles sont bluffantes de vérité...surtout en plein vol !





sur le site de kimunga nous avons un principe similaire mais beaucoup plus technique, puisque le rapport entre la baguette et l'objet commandé dépend directement du principe du générateur de Van de Graaf, inventé par le physicien du même nom, alors que pour les poupées de Rachel, il s'agit d'un tour de magie simple mais Ô combien efficace !!!





Autre invention proche des fées mécaniques, nous avons les I-Fairy de Silverlit Wingsmaster. Ces ornithoptères peuvent voler aussi bien à l'exterieur qu'à l'interieur de chez soi.  









Le principe de la fée mécanique ne date pas d'hier puisque le célèbre Jean-Eugène Robert-Houdin présentait déjà au 18ème siècle le fabuleux spectacle de l'Oranger Merveilleux dans lequel deux papillons mécaniques voltigeaient dans les airs tout en portant un mouchoir emprunté au préalable à une spectatrice. Ce spectacle inspira très largement le film "l'illusioniste" de Neil Burger avec Edward Norton.












<


Un apport non négigeable sur le vol pur d'un insecte est celui de  Hiroto Tanaka et Isao Shimoyama qui dans leur recherche sur le vol du papillon machaon ont réussi à reproduire mécaniquement son vol. Une nouvelle source d'inspiration pour les créateur de fée mécanique ?




Notez que la structure en balsa reste proche de l'ornithoptère : 


Cette fois nous entrons dans le biomimétisme et la nanotechnologie, termes barbares et bien loin de la poésie des êtres féeriques, avec cet insecte volant doté d'une mini caméra. Bien évidemment, cet appareil servira avant tout la guerre et l'espionnage mais aussi les secours pour le repérage d'humains en difficulté. Je me demande bien pourquoi cet appareil n'a pas été inventé pour servir exclusivement la création des fées mécaniques juste pour la beauté des yeux et le plaisir de l'imaginaire !?!? Mais je dois être vraiment naif !!!






Et s'il fallait les rendre intelligent, il faudrait que les fées mécaniques sachent se repérer dans l'espace. Cette idée pourrait s'inspirer d'une invention des chercheurs de l'epfl. Ils ont réussi à répliquer les capteurs sensoriels d'une mouche. "Elle est
est équipé de trois mini-s à basse résolution, d'un gyroscope et d'un anémomètre, une sorte de petite girouette. «Super léger, il pèse à peine dix grammes, il est capable de se diriger tout seul et d'éviter les obstacles» explique son concepteur Jean-Christophe Zufferey, chercheur au Laboratoire des systèmes intelligents."(robotblog.fr)








Vu comme ca, ca ne ressemble pas à une fée ! Mais je pense sincèrement qu'un jour, alors que les hommes en auront assez de s'espionner et de se faire la guerre, qu'un rêveur-génie, un inventeur féerique un peu dingue trouvera le moyen de concilier la haute technologie et la poésie d'une fée. 

Et pour peu que la fée mécanique se fonde par mimétisme, homochromie ou par technologie plasmonique dans le décor, nous aurons alors bouclé la boucle !








21/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour